" L'Homme sans qualités n'est pas seulement l'une des oeuvres majeures du XXe siècle. Ce roman, que Musil apparentait à une expérience, en embrasse

de manière incomparable les interrogations et les potentialités, les contradictions et les craintes, celles d'une époque qui, avant de connaître le pire, crut encore pouvoir confier au possible ses croyances et ses aspirations.

En disparaissant brutalement le 15 avril 1942, Musil laissait toutefois irrésolues les questions dont la composition de L'Homme sans qualités était étroitement solidaire. La partie posthume, quoique très fragmentaire, en constitue un complément indispensable, que les éditions successives du roman s'efforcèrent d'intégrer avec plus ou moins de bonheur. La présente édition en propose une vision remaniée, dénuée de faux-semblants, enrichie de matériaux qui jettent une nouvelle lumière sur l'oeuvre et la nature des fins que Musil y poursuivait."( Note de l'éditeur Seuil)